Agriculture & Biodiversité

Biodiversité fonctionnelle

La biodiversité dans le paysage agricole

Les écosystèmes sont essentiels à la vie au travers de services écosystémiques (pollinisation, régulation des ravageurs des cultures ou décomposition de la matière organique).

Ces services, diminués lors de l'intensification de l’agriculture au cours du XXe siècle et de la simplification des paysages agricoles, peuvent être valorisés par les surfaces de promotion de la biodiversité (SPB). Le producteur est subventionné pour favoriser la biodiversité sous forme de paiements directs conditionnés par les prestations écologiques requises (PER). Pour cela, 7% de la surface agricole utile doit être mise en valeur. 

Dans le paysage agricole genevois, les SPB représentent environ 15% de la surface agricole utile.

 

Sphyre scaeva pyrastri

Syrphe adulte (Scaeva pyrastri) sur une fleur de Taraxacum officinale, photo: © Marie Bessat.

 

La biodiversité fonctionnelle qu'est-ce que c'est ?

La biodiversité fonctionnelle est la biodiversité qui a un impact positif sur la production agricole (économie, écologie, et sociale). En d'autres termes, cette biodiversité a une fonction permettant, entres autres, de maîtriser les insectes ravageurs dans les cultures, de réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (bio ou de synthèse) et la pollinisation. 

 

La biodiversité fonctionnelle pour la protection des cultures ?

La faune indigène (insectes, oiseaux, mammifères, acariens, reptiles) joue un rôle dans la protection des végétaux en régulant les populations de ravageurs, on l'a nomme aussi auxiliaire ou ennemi naturel des ravageurs.

La lutte biologique est l'utilisation d'organismes vivants pour gérer les populations de nuisibles des cultures. Il existe deux grands types :

  • conventionnelle: introduction dans la culture pour réguler un ravageur spécifique (ex: lâchers de coccinelles pour lutter contre des pucerons)
  • conservation: modification de l’agro-environnement (haies, bandes fleuries, tas de branches, etc.) ou  changement de pratiques (moins d’intrants, fauches tardives, non-labour…). 
larve sphyre pucerons

 Larve de syrphe exécrant un contrôle biologique sur des pucerons, photo: © J.M. Gourreau

 

Comment favoriser la biodiversité fonctionnelle ?

En fournissant des habitats alternatifs (stocks de ressources alimentaires et sites d’hivernation), qui favorisent la présence et le développement des ennemis naturels des ravageurs des cultures.

Ces derniers seront alors susceptibles de consommer des ravageurs et ainsi réduire les pressions qu'ils exercent sur les cultures.

Auxiliaire culture

Le projet Auxi-Gen (Auxiliaires Genève)

Contexte

Plusieurs études montrent que les SPB attirent et hébergent des auxiliaires, tout comme certaines pratiques agricoles (semis-direct ou  cultures associées). Ces structures pourraient donc contribuer au maintien et au développement des populations d’auxiliaires dans les agroécosystèmes, en exerçant une pression de prédation sur les ravageurs des cultures périphériques et en maintenant certains ravageurs sous le seuil économique de tolérance.

Comme déjà mentionné, le canton de Genève comprend ±15% de SPB, mais leur attrait pour héberger des communautés d’auxiliaires reste peu étudié.

Objectif du projet

Le projet vise à montrer quels types de SPB ou techniques d’agriculture de conservation sont les plus efficaces pour promouvoir les auxiliaires et d'identifier si les auxiliaires présents exercent une pression permettant de réduire les populations de ravageurs sous le seuil économique de tolérance.

Le colza a été sélectionné car elle représente un nombre d'hectares important et que des insecticides (bio ou synthèse) peuvent être appliqués pour des raisons économiques. L'étude portera sur sept groupes d'auxiliaires (syrphes, coccinelles, carabes, hémérobes, chrysopes, staphylins et sphécidés).

Pour tout complément d'informations, n'hésitez pas à contacter Madame Marie Bessat à l'adresse email suivante : marie.bessat@etat.ge.ch 
 

Auxi-Gen
7 groupes d'auxiliaires dans le cadre du projet Auxi-Gen (Sources des images: Carabe: https://www.jardiner-autrement.fr, Coccinelle: https://www.insectosphere.fr, Staphylins: http://insectes-du-nord.e-monsite.com, Sphecide: http://wolfphotos.canalblog.com, Chrysope: https://www.galerie-insecte.org, Hémérobe: http://insectesjardin56.eklablog.com, Altise: https://www.aurorepaysanne.fr, Méligéthe: https://www.ufarevue.ch, Charançon: https://www.agri71.fr, Pucerons: https://www.lafranceagricole.fr)

Pitchs de l'innovation - Marie Bessat
Marie Bessat

PARTENAIRES

sbiosagr