Agriculture & Biodiversité

Cardon épineux genevois AOP

Le cardon est un légume très peu connu en Suisse en dehors de son aire de culture actuelle soit la campagne genevoise. Il a pourtant à Genève l’aura d’un légume de fête, aux saveurs subtiles, surtout consommé à Noël. On le trouve frais en décembre sur les marchés genevois, mais il est aussi disponible en conserve toute l’année.

Le Cardon épineux genevois est inscrit au registre fédéral des Appellations d’origine (AOP) et des indications géographiques (IGP) depuis 2003. Un cahier des charges déposé à l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) décrit les exigences à respecter pour bénéficier de l’AOP. Pour la culture du Cardon épineux genevois AOP, seule la variété locale «Cardon épineux argenté de Plainpalais» peut être utilisée.

C'est l'association Cynara, domiciliée à Union Maraîchère de Genève à Plan-les-Ouates qui gère l'AOP.
 

Son histoire...

Le cardon a été amené par des cultivateurs huguenots du Midi de la France au cours du XVI e siècle. Il se cultivait à Plainpalais tout d’abord puis, suite à la révocation de l’Edit de Nantes en 1685 qui a provoqué l’arrivée de nouveaux émigrés huguenots, entre l’Arve et le Rhône et à la Jonction. Lors de ces vagues migratoires, de nombreuses variétés et espèces de légumes ont été introduites à Genève (poireau, côte de bette, artichaut, chou...).
Allogame, le cardon est une plante vagabonde : le pollen d’une plante ne peut pas féconder d’autres fleurs de la même plante. La pollinisation croisée engendre une diversité importante des types de cardon. Au fil du temps, les maraîchers genevois ont sélectionné les meilleures plantes pour la multiplication. Parmi les dernières régions d’Europe qui cultivent le cardon, seul le canton de Genève produit encore du cardon avec épines.

Cardon

 

 

UMGAOP