PROTECTION DES CULTURES

Mesure 6 : mise en place d'un plan d'action bio

Descriptif : coordonner les besoins et actions de la filière Bio. BioGenève est l'acteur central de coordination afin de répondre aux besoins.

Objectif : structurer et mettre en valeur la filière bio pour favoriser son développement. 

Sources : OCAN, 2021. 

BioGenève (BioGE), qui bénéficie d'un contrat de prestation, établit les besoins en vulgarisation Bio des différentes filières pour le canton de Genève. Ces besoins sont dispensés en fonction des filières par AgriVulg, l'Union fruitière lémanique (Ufl), le Groupement technique horticole (GTH), l'Association des maraîchers du genevois (AMDG) et l'Institut de recherche en agriculture biologique  (FiBL). Les organisations cantonales de vulgarisation bénéficient également d'un contrat de prestations.

La promotion de l'agriculture biologique a été renforcée dans la loi LPromAgr (L 12168) Art. 8, al. 2 "Soutien à l’agriculture biologique", entrée en vigueur le 26 janvier 2019. 

ProGana est une coopérative agricole qui défend les intérêts des producteur.trices / transformateurs.trices bio de Suisse romande et joue un rôle déterminant dans la gestion de l'offre et la demande, de manière à garantir des prix rémunérateurs. Elle est l'un des cinq membres fondateurs de Bio Suisse.


Depuis 2022, ProGana bénéficie d'une aide financière dans le cadre du programme E04 Agriculture et nature avec un contrat de prestation qui consiste notamment à :

  • Recenser et mettre en forme les données utiles à l’observatoire de marché pour l’agriculture biologique, pour les différentes filières de production.
  • Fournir un résultat complet sur l’évolution globale, sur la base de la collecte des données réalisées entre les années 2022 et 2025.


Le programme de développement du marché des produits biologiques à Genève s'étale pour l'instant sur cinq années et concerne les filières :

  • Céréales, farines panifiables, pains et produits de boulangerie
  • Oléo-protéagineux
  • Lait de consommation et produits laitiers
  • Viande et produits carnés
  • Volaille de chair et œufs
  • Alimentation animale
  • Fruits et légumes
  • Vins


Les prestations ont des objectifs tels que : le suivi des filières biologiques concernées, l'obtention d'un outil d'aide à la décision par le biais d'un observatoire de marché et la consolidation des données collectées d'année en année.


Pour atteindre ces objectifs, des indicateurs spécifiques sont utilisés et permettent d'évaluer selon des unités et des résultats pouvant se mesurer quantitativement, l'évolution :

  • du chiffre d’affaires et part de marché, par produit et circuit de distribution
  • des volumes par catégorie de produits
  • du taux d’approvisionnement
  • des surfaces, par cépage et région
  • de la production (encavage), par cépage et région viticole
  • du volume mis en marché, par cépage
  • du chiffre d’affaires, part de marché, taux d’approvisionnement, par cépage et circuits de distribution
  • du nombre de fermes Bio
  • des surfaces utiles biologiques
  • du nombre de preneurs de licence et de demandes de licence
  • du chiffre d’affaires des produits alimentaires bio, par circuit de distribution
  • de la part de marché des produits alimentaires bio, par circuit de distribution
  • de la valeur des importations, par famille de produits
  • de la valeur des ventes au détail, par familles de produits
  • des couples Produits/Circuits de distribution
  • des prix au détail, par familles de produits
  • du taux de pénétration de l’alimentation bio
  • de la part des ventes bio dans la progression du marché alimentaire
  • de la part de marché des produits bio en grande surface, par famille
  • des emplois générés par l’agriculture biologique

Ressources

CHIFFRES CLÉS

Montant des subventions LIAF cantonales versées entre 2016-2019

19 300 CHF

Montant des subventions LIAF cantonales versées entre 2020-2023

75 450 CHF

PARTENAIRES